Signataires de la tribune Olympe de Gouges au Panthéon

Pour signer notre pétition

Envoyer un mail à sylvia.duverger@orange.fr en précisant votre titre éventuel et en mettant dans l’objet du mail « Panthéonisation d’Olympe de Gouges ».

À propos de la pétition

Lien vers la tribune « Olympe de Gouges au Panthéon » publiée sur le site du Monde

Lien vers la pétition en version longue et en accès libre

En 1989, l’historienne Catherine Marand-Fouquet demande pour la première fois la panthéonisation d’Olympe de Gouges. Elle vient de publier La femme et la Révolution, un ouvrage érudit sur les rôles joués par les femmes pendant la Révolution, et s’indigne qu’à l’occasion des fêtes du Bicentenaire, seuls les hommes – Nicolas de Condorcet, l’abbé Grégoire et Gaspard Monge – soient panthéonisés. Olympe de Gouges n’était-elle pas au moins aussi remarquable que Condorcet, dont elle partageait plusieurs des idées éclairées ? N’avait-elle pas osé s’adresser à la reine comme à une égale et lui prescrire de s’engager en faveur des « droits de son sexe », que la Constitution de 1791 venait de bafouer ? N’avait-elle pas tout entrepris pour faire entendre sa voix et diffuser ses idées, alors même que les révolutionnaires refusaient aux femmes la tribune et prétendaient les maintenir dans leur ombre, au sein de leur foyer ?

Depuis 1989, à chacun des nouveaux arrivants à l’Élysée, Catherine Marand-Fouquet réitère sa demande.

Lire l’entretien réalisé avec Catherine Marand-Fouquet sur le chemin parcouru depuis lors pour faire reconnaître la place d’Olympe de Gouges dans l’histoire de France et celle des droits des femmes dans cette nation qui a érigé en valeurs cardinales la liberté et l’égalité, mais aussi la fraternité, plutôt que la solidarité ou l’adelphité, et prétend néanmoins à l’universalité.

En 1993, dans le contexte de la bataille pour la parité, une manifestation devant le Panthéon rassembla les partisan·es de l’entrée d’Olympe de Gouges dans ce temple républicain.

Puis au fil du temps, un petit groupe de fidèles s’est formé autour de Catherine Marand-Fouquet. Chaque année il se réunit devant le Panthéon à la date anniversaire de l’exécution d’Olympe de Gouges, dans l’espoir qu’à cette femme illustre, qu’à cette grande femme, la France exprime un jour très officiellement sa reconnaissance.

L’an dernier, après l’interruption due au Covid, voyant que ce rassemblement s’émaciait, en concertation avec Catherine Marand-Fouquet, Dominique Gauthiez-Rieucau et moi-même avons décidé de nous mobiliser davantage pour qu’Olympe de Gouges entre enfin au Panthéon.

J’ai eu recours à Twitter pour rappeler qu’en dépit de sa popularité et de son arrivée en tête du sondage organisé en 2013 par le président du Centre des monuments nationaux, Philippe Belaval, Olympe de Gouges n’était toujours pas entrée au Panthéon. Et Juliette de Causans, présidente d’Égalité ensemble !, a exprimé son souhait de porter avec nous cette cause.

Cette année, après avoir distribué avec Dominique Gauthiez-Rieucau moult flyers pour le rassemblement annuel et constaté que cela ne produisait guère l’effet escompté, j’ai aisément persuadé Catherine Marand-Fouquet (qui avait, elle aussi, remis de nombreux flyers à des « olympien·nes » potentiel·les) qu’il fallait désormais lancer une nouvelle pétition.

Catherine Marand-Fouquet et moi-même avons rédigé une première version, qui a ensuite été amendée grâce aux observations et aux apports de « l’équipe de rédaction » ; version qui a été écourtée pour être publiée sur le site du Monde.

En 2022, plus de 70 ans après la parution du Deuxième sexe, plus de 50 ans après le mouvement de libération des femmes et 5 ans après le début de #MeToo, il arrive encore que des féministes soient fustigées, harcelées ou menacées. Imaginez l’épreuve que cela dut être pour Olympe de Gouges, et pour toutes celles qui, comme elle, entendaient faire reconnaître qu’elles étaient les égales des hommes, qu’elles n’étaient ni moins raisonnables ni moins créatives qu’eux, qui écrivaient pour en témoigner et avaient l’espoir de vivre de leur plume. L’auctorialité d’Olympe de Gouges fut déniée, on la qualifia de femme dénaturée, de virago, de folle, et finalement, plutôt que de lui donner le droit de monter à la tribune, on la guillotina. Parce qu’elle avait osé, sans cesse et sans arrêt, dire le fond de sa pensée, parce qu’elle avait hardiment dénoncé les arrestations des députés girondins et le tour sanguinaire que prenait cette révolution dont elle avait tant espéré.

Sylvia Duverger

  1. Voir, par exemple, les travaux de Christine Fauré, notamment La démocratie sans les femmes (1985) et, sous sa direction, « La prise de parole publique des femmes« , Annales historiques de la Révolution française, n° 344, avril-juin 2006, ceux de Geneviève Fraisse (Muse de la raison, Démocratie et exclusion des femmes en France (1989), Les deux gouvernements : la famille et la cité (2000, réédition en 2019), Les femmes et leur histoire, 1998, 2010), Joan Scott (La Citoyenne paradoxale : les féministes françaises et les droits de l’homme, 1998 ; Parité ! : l’universel et la différence des sexes, 2005), les travaux d’Élisabeth G. Sledziewski ; Éliane Viennot, Et la modernité fut masculine. La France, les femmes et le pouvoir, 1789-1804, Paris, Perrin, 2016 ; les volumes III et IV de l’Histoire des femmes en Occident, dirigés, respectivement, par Natalie Zemon Davis et Arlette Farge (III) et par Michelle Perrot et Geneviève Fraisse (le IV), 1991, réédition en 2002 ; en bibliothèque, sous la direction de Marie-France Brive, Les femmes et la Révolution française, Actes du colloque international des 12-13-14 avril 1989 à l’université de Toulouse-Le Mirail, volume 1 : Modes d’action et d’expression, nouveaux droits, nouveaux devoirs, Presses universitaires du Mirail, 1989 ; volume 2 : L’individuel et le social, apparitions et représentations, 1990 ; volume 3 : L’effet 89, 1991.

Équipe de rédaction de la tribune

Olivier Blanc, historien, auteur de la première biographie d’Olympe de gouges

Béatrice Daël, éditrice des œuvres complètes d’Olympe de Gouges (éditions Cocagne)

Juliette de Causans, présidente d’Égalité Ensemble !

Sylvia Duverger, journaliste, chercheuse indépendante

Michel Faucheux, universitaire, écrivain, biographe d’Olympe de Gouges

Christine Fauré, sociologue, directrice de recherche émérite au CNRS

Geneviève Fraisse, philosophe, directrice de recherche émérite au CNRS

Catherine Marand-Fouquet, historienne

Claudine Monteil, historienne, écrivaine, présidente de Femmes Monde, membre du Conseil national des femmes françaises

Cliquez sur ce lien pour voir les biographies des rédactrices et rédacteurs

Signataires de la pétition

Premières et premiers signataires par ordre alphabétique

Marie-Rose Abomo-Maurin, poétesse, romancière, membre du Parlement des écrivaines francophones

Amina Achour, professeure de lettres, critique littéraire

Maram al Masri, poète, membre du Parlement des écrivaines francophones

Lucie Astic, conseillère municipale à Sucy-en-Brie, vice-présidente de l’association Femmes Démocrates

Muriel Augry-Merlino, écrivaine, présidente de l’Association du Parlement des écrivaines francophones

Christine Bard, historienne

Graciela Barrault, cinéaste

Xavier Barthélémy, cinéaste, documentariste

Naoual Batiti Guéry, conseillère régionale Normandie, vice-présidente de l’association Femmes Démocrates

Emna Belhaj Yahia, enseignante, philosophe, écrivaine, membre du Parlement des écrivaines francophones

Maryse Benhaim

Laurence Bennaceur, citoyenne engagée

Fanta Berete, députée de Paris, membre de la commission des affaires sociales à l’Assemblée nationale

Karin Bernfeld, docteure ès lettres, autrice

Claudine Bertrand, écrivaine, chevalière de la Pléiade, Ordre de la francophonie et du dialogue des cultures

Sophie Bessis, historienne, journaliste, membre du Parlement des écrivaines francophones

Augustine Blaisdell, écrivaine, membre du Parlement des écrivaines francophones

Oristelle Bonis, éditrice (éditions iXe)

Marie-Jo Bonnet, historienne, féministe

Marie-France Bonnet-Nicaise, universitaire, psychologue

Aicha Bouabaci, universitaire-chercheure indépendante, poétesse, écrivaine

Christine Bouchara,‌ correctrice féministe et laïque

Chochana Boukhobza, romancière, réalisatrice de films documentaires

Carmen Boustani, professeure des universités, écrivaine, membre du Parlement des écrivaines francophones

Corinne Brillié, vice-présidente IDF de l’Amicale des déportés résistants du train fantôme, membre du bureau de l’Association Jouars-Pontchartrain et l’histoire

Anne-France Brunet, ancienne députée de Loire-Atlantique

Joëlle Burnouf, professeure d’archéologie médiévale à la retraite, université Paris 1 Panthéon Sorbonne

Florence Cadier, ancienne journaliste, écrivaine, membre du Parlement des écrivaines francophones

Ewelina Cals, traductrice

Céline Calvez, députée des Hauts-de-Seine, membre de la commission des affaires culturelles et de l’éducation à l’Assemblée nationale

Elisabeth Canet, psychiatre

Magda Carneci, écrivaine, ancienne directrice de l’institut culturel roumain de Paris, ancienne présidente du PEN Club roumain, chevalière de la Légion d’honneur

Dora Carpenter Latiri, Senior Lecturer au College of Arts and Humanities (université de Brighton, Royaume-Uni), écrivaine, photographe, membre du Parlement des écrivaines francophones

Françoise Cesbron, citoyenne engagée

Anne Chabert, conseillère en transformation organisationnelle, citoyenne du monde

Danielle Chaine, gynécologue, membre du Zonta Martigues

Pauline Chanu, productrice à France culture

Sylvie Chaperon, historienne, professeure des universités en histoire contemporaine (histoire des femmes et du genre), université de Toulouse Jean Jaurès – Toulouse II, membre de l’Institut universitaire de France

Marie-Françoise Châteauneuf-Maltèse, professeure d’anglais, membre du Zonta Martigues

Jeanne Chiron, maîtresse de conférences, université de Rouen-Normandie

Anne-Marie Clausse, simple citoyenne

Élisabeth Conti, infirmière

Bérangère Couillard, secrétaire d’État chargée de l’écologie, ancienne vice-présidente de la délégation aux droits des femmes de l’Assemblée nationale

Anne Cova, historienne, chercheuse à l’Institut en sciences sociales de l’université de Lisbonne

Sawsen Clément, enseignante Neoma Business School

Catherine Cusset, romancière

Geneviève Danoy, ingénieure de recherche éducation nationale

Jean-Pierre Danoy, ingénieur CNRS

Sophie Degano, artiste plasticienne, autrice de Grâce à elles

Suzanne Delboy, citoyenne engagée

Anne de Mathan, professeure des universités en histoire moderne, spécialiste d’histoire de la Révolution française et des Girondins, université de Rouen-Normandie

Afou Dembele, universitaire, écrivaine, membre du Parlement des écrivaines francophones

Monique Dental, présidente fondatrice du Réseau féministe « Ruptures »

Geneviève Dermenjian, historienne des femmes

Catherine Deudon, photographe

Amanda Devi, romancière, poète, membre du Parlement des écrivaines francophones

Fanny Diadema, cheffe d’entreprise, citoyenne engagée

Henriette Diadio-Dasylva, présidente des Femmes radicales

Laurence Dionigi-Lunati, journaliste à 50/50, le magazine de l’Égalité Femme-Homme

Bernadette Diouf, doctorante, professeure associée à l’université de Séville

Julie Dollé, professeure de philosophie, écrivaine, auteure d’une biographie sur Olympe de Gouges (à paraître)

Annie Dolléans, simple citoyenne

Suzanne Dracius, universitaire romancière, poète, membre du Parlement des écrivaines francophones

Mathilde Dubesset, historienne

Françoise Durand, cofondatrice de l’Assemblée des femmes et de l’association Olympe de Gouges Aujourd’hui, ancienne élue au Conseil de Paris

Alicia Dujovne-Ortiz, journaliste, romancière, poète, critique littéraire, membre du Parlement des écrivaines francophones

Daniel Duverger, ancien chargé de mission du ministère de la Coopération

Sedef Ecer, romancière, dramaturge, scénariste, metteuse en scène

Martine Equilbec, citoyenne concernée

Mercedes Erra, femme d’affaires, fondatrice et présidente de BETC groupe, cofondatrice du Women’s Forum for the Economy and Society, administratrice de la Fondation Elle, membre de la Commission sur l’image des femmes dans les médias, du conseil d’administration de l’association Force femmes, du comité d’orientation du Club XXIe Siècle et du comité français de Human Rights Watch

Aurore Évain, autrice, metteuse en scène et historienne du théâtre

Jeanne Fagnani, directrice honoraire de recherches au CNRS, université de Paris 1-Sorbonne, chercheure associée à l’Institut de recherches économiques et sociales (IRES)

Geneviève Falgas, historienne, membre associé du laboratoire FRAMESPA (université de Toulouse II) présidente de l’Académie des sciences, lettres et arts de Montauban

Nassif Farhat, doctorant contractuel en langues et littératures françaises à l’ENS de Lyon, associé au laboratoire de recherche IHRIM (Institut d’histoire des représentations et des idées dans les modernités)

Nicole Fernandez Ferrer, Centre audiovisuel Simone de Beauvoir

Grégoire Fouquet, gérant de boulangeries

Olivier Fouquet, médecin

Sophie Fouquet-Chabert, avocate

Victor Fournier, conseiller municipal de Fécamp

Françoise Gallais, ex-libraire à Pau

Philippe Gallais, ex-libraire à Pau

Mariem Garaali Hadoussa, peintre, poète, présidente de l’association Voix de femmes, membre du Parlement des écrivaines francophones

Dominique Gauthiez-Rieucau, historienne, écrivaine

Lise Gauvin, écrivaine, critique littéraire, membre du Parlement des écrivaines francophones

Laurence Gavron, journaliste, documentariste, réalisatrice, photographe, romancière, membre du Parlement des écrivaines francophones

Stéphanie Génand, professeure de littérature française du XVIIIe siècle, université de Paris Est Créteil

Linda Gil, historienne du livre et des idées, maîtresse de conférences, université Paul-Valéry de Montpellier

Claire Gillio, vice-présidente de Femmes Monde

Françoise Gonon, membre du Zonta club de Bourg-Mâcon

Guillaume Gouffier Valente, député du Val-de-Marne, membre de la commission des lois à l’Assemblée nationale

Marjorie Goujon, Vice-présidente Modem Moselle, vice-présidente de l’association Femmes Démocrates

Jaafar Greinch, entrepreneur

Hippolyte Guillard, monteur

Raphaël Haddad, fondateur de l’agence de conseil Mots-clés, docteur en analyse du discours, enseignant

Marieme Helie-Lucas, sociologue, fondatrice du réseau de solidarité Women Living Under Muslim Laws (WLUML), cofondatrice de la « Laïcité est une affaire de femmes 

Baya Hihi, médecin

Annik Houel, psychosociologue, professeure honoraire en psychologie sociale à l’université Lumière Lyon 2, membre de l’ANEF, cofondatrice du Centre Louise Labé

Fouzia Hubert, responsable des ressources humaines

Élodie Jauneau, historienne, responsable développement dans une association de malades reconnue d’utilité publique

Rachida Kaaout, présidente du Haut-Commissariat des diasporas africaines de France

Denise Karnaouch, historienne

Éléonore Keber, militante féministe depuis 50 ans

Halima Kharroubi, conseillère municipale déléguée à la rénovation urbaine de Beauvais. secrétaire générale de l’association Femmes Démocrates

Adrien Klajnman, professeur de philosophie

Hélène Klein, doctorante en histoire

Marie Lacquit, conseillère municipale d’Yzeure

Sophie Lalanne, historienne, Paris 1 Panthéon Sorbonne

Séverine Laurent, consultante des médias

Yves Laurin, avocat au barreau de Paris

Viktor Lazlo, chanteuse, actrice, romancière

Audrey Lebeau-Livé, cofondatrice d’Égalité Ensemble !

Annick Leca, psychiatre

Gaël Le Bohec, ancien député d’Ille-et-Vilaine, ancien vice-président de la délégation aux droits des femmes à l’Assemblée nationale

Gilles Legendre, député de Paris, membre de la commission des lois à l’Assemblée nationale

Louise L. Lambrichs, romancière, essayiste, Officière des Arts et Lettres, membre du Parlement des écrivaines francophones

Suzanne Lorenzo, membre du Zonta international, présidente du Zonta club de Beaune

Florence Lotterie, professeur de littérature du XVIIIe siècle, Université Paris Cité

Françoise Lucbert, professeure titulaire d’histoire de l’art, département des sciences historiques, Université Laval, Québec

Solenn Mabo, maîtresse de conférences en histoire moderne, université Rennes 2

Sylvain Maillard, député de Paris, membre de la commission des affaires étrangères à l’Assemblée nationale

Sylvie Malsan, ex-éditrice en sciences sociales

Olivier Manceron, médecin retraité, écrivain, membre de Zéromacho, de Femmes pour le dire, femmes pour agir et du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes

Julie Marangé, présidente de Feminists in the City

Catherine Marceline, avocate, autrice

Tiphaine Martin, chercheuse en lettres et cinéma, laboratoire Babel

Francoise Mendy-Lascot, conseillère municipale de Franconville

Danielle Michel-Chich, journaliste, écrivaine, co-administratrice de Femmes pour le dire, femmes pour agir (FDFA), présidente de Femmes à la Une

Françoise Monasse, professeur honoraire de lettres en classes préparatoires

Madeleine Monette, romancière, poète, essayiste, membre du Parlement des écrivaines francophones et de l’Académie des lettres du Québec

Anne Montenach, historienne, professeure des universités

Florence Montreynaud, historienne, féministe

Sophie Mousset, écrivaine

Christine Mouton-Michal, magistrate honoraire

Dei Muteba, présidente des Olympes du Nord

Cécile Naval, présidente du club Zonta Montferrier Olympe de Gouges

Sarah Neuville, étudiante en master métiers du livre et de l’édition à l’université Paul-Valéry de Montpellier

Fatimata Niang, trésorière d’Égalité Ensemble !

Gaël Octavia, écrivaine, dramaturge, réalisatrice, artiste peintre

Rachel-Claire Okani, enseignante-chercheuse à l’université (juriste), experte en genre, membre du Parlement des écrivaines francophones

Cécile Oumhani, romancière, poète, membre du Parlement des écrivaines francophones

Clarissa Palmer, historienne, spécialiste de l’œuvre d’Olympe de Gouges

Joëlle Palmieri, militante et politologue féministe 

Anne Paoli, citoyenne

Sylvie Pascaud, comédienne, metteure en scène, pédagogue (conservatoire du 6e arrondissement)

Bibia Pavard, historienne

Élise Pavy-Guilbert, maîtresse de conférences, langue et littérature françaises XVIIIe

Nicole Pellegrin, historienne

Michelle Perrot, historienne

Catherine Pessey-Magnifique, professeure d’économie-gestion

Éric Peyrard, éditeur (éditions Ampelos)

Geneviève Pezeu, historienne de l’éducation, présidente de l’ANEF (Association nationale des études féministes)

Françoise Picq, universitaire, science politique

Armelle Pineau, journaliste

Élodie Pinel, autrice, chercheuse en littérature et vice-présidente de #MeTooMedia

Patrick Pommier, fonctionnaire européen

Catherine Pont-Humbert, écrivaine, membre du Parlement des écrivaines francophones

Armèle Portelli, cofondatrice du collectif 1791

Franck Pupunat, fondateur et co-animateur du Mouvement UTOPIA

Michèle Rakotoson, journaliste, dramaturge, écrivaine, membre du Parlement des écrivaines francophones

Catherine Rhein, géographe, directrice de recherche émérite au CNRS

Annie Richard, universitaire, autrice, fondatrice et présidente d’honneur de Femmes Monde.

Éliane Richard, historienne, Académie des sciences, lettres et arts de Marseille

Cécile Rilhac, députée du Val-d’Oise, Membre de la Commission des affaires culturelles et de l’éducation

Véronique Riotton, députée de Haute Savoie, présidente de la délégation aux droits des femmes à l’Assemblée nationale

Marie-Claude Ripert, professeure de lettres

Marie-Pierre Rixain, députée de l’Essonne, membre de la commission des affaires culturelles et de l’éducation, ancienne présidente de la délégation aux droits des femmes à l’Assemblée nationale

Florence Rochefort, historienne, CNRS

Sylvie Ros-Rouart, Conseillère de Montpellier Méditerranée Métropole, adjointe au maire de Castelnau-Le-Lez, chargée de la culture et de l’égalité Femmes/Hommes

Martine Sas-Barondeau, sociologue

Jeanne Schneider, ancienne directrice d’une école de la deuxième chance

Charlotte Meley-Servoz, étudiante, communiste

Marianne Silberfeld Brouard, professeure de lettres

Marie Silin, ancienne députée de Paris

Bouchra Sirsalane, conseillère municipale (Puteaux), présidente de l’association Femmes Démocrates

Elsa Solal, auteure, biographe d’Olympe de Gouges

Martine Storti, ex-prof de philo, ex-journaliste, ex-inspectrice générale, autrice

Annie Sugier, présidente de la Ligue du droit international des femmes

Leïla Tauil, écrivaine, universitaire, membre du Parlement des écrivaines francophones

Camille Tesson-Delcroix, professeure de lettres

Rozenn Texier-Picard, mathématicienne, université de Rennes 1

Françoise Thébaud, historienne des femmes et du genre, professeure émérite des universités

Azadeh Thiriez-Arjangi, philosophe

Françoise Thiriot, secrétaire générale des Libres Mariannes

Louis-Georges Tin, fondateur de la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie, ancien président du Conseil représentatif des associations noires de France (Cran)

Irène Tolleret, eurodéputée, membre suppléante de la Commission des droits des femmes et de l’égalité des genres

Laure Tourres, bénévole de l’association ALMA13

Patricia Trochain, membre du ZONTA Montferrier Olympe de Gouges

Jean Tulard, historien

Marie-Josée Tulard, avocate, notamment coautrice avec J. Tulard des Égéries de la Révolution

Gabrielle Verdier, professeure à l’université du Wisconsin-Milwaukee

Anne Verjus, historienne, directrice du laboratoire Triangle UMR 5206, CNRS

Annie Vergne, dramaturge, metteuse en scène, comédienne

Cécile Vermot, sociologue, enseignante-chercheuse au Pôle des biotechnologies en société (PBS), Sup’Biotech ; référente égalité

Christine Verneuil, républicaine depuis 71 ans

Éliane Viennot, historienne

Claudy Vouhé, militante féministe, spécialiste de l’égalité dans les politiques publiques 

Hyam Yared, écrivaine, présidente de Centre PEN Liban

Michelle Zancarini-Fournel, historienne

Fawzia Zouari, écrivaine, journaliste, fondatrice et présidente du Parlement des écrivaines francophones

Signataires à partir du 7 janvier 2022 par ordre d’arrivée

Ludovic Richiero, étudiant en médecine

Nathalie Leclerc-Garret, magistrate honoraire 

Marie-Laure Jutteau, médiatrice familiale

Françoise Guillou, citoyenne

Patrick Clastres, historien, professeur de la faculté des sciences sociales et politiques de l’université de Lausanne

Jérôme Tréca, responsable du mécénat, musée Carnavalet-Histoire de Paris

Charles Frohwirth, psychiatre

Dominique Dardonville, enseignante

Marie-Françoise Roy, mathématicienne, présidence fondatrice de femmes & mathématiques, cofondatrice d’European Women in Mathematics

Jean Pierre Favreau, photographe

Cécile Lévy, citoyenne

Hélène Cuesta, professeure d’anglais

François Vulliet, guide touristique

Paul Malleret, maire-adjoint de Verneuil-sur-Seine

Marc-Antoine Bourdeu, psychanalyste

Jean Clairambault, directeur de recherche émérite

Jean-Pierre Pascail, professeur d’histoire-géographie retraité

Jean Yves Quéneudec, expert-comptable

Gilles Capelle, réalisateur documentariste

Florence Magnot-Ogilvy, professeure de littérature du XVIIIe siècle, université Rennes 2

 Géraldine Laforge-Navarre, citoyenne

Brigitte Cassigneul, éditrice de l’Annuaire au féminin, spécialiste du networking

Béatrice Chaneac, orthophoniste

Jacqueline Costa-Lascoux, directrice de recherche honoraire au CNRS

Gabrielle Leflaive, professeure d’histoire, géographie et d’éducation civique dans le secondaire, militante féministe, syndicaliste à Solidaires

Céline Berlier, citoyenne engagée

Jean-Claude Bandet, médecin, retraité

Jacqueline Picard, professeur

Alain Blanchard, astrophysicien citoyen

Christine Le Mouellic, citoyenne retraitée

Christine Valentin, conseillère en stratégie durable pour la terre et l’espace de demain, féministe

Jean-Christophe Decupere, citoyen lambda, né en métropole et vivant à La Réunion

Édith Simon, infirmière 

Étienne Germe, agrégé, docteur ès lettres

Catherine Arnould, citoyenne

Nicolas Bernard, géographe, professeur des universités

Sarah d’Anjou, étudiante en affaires publiques et féministe

André-Jacques Chatillon, architecte, ancien délégué départemental de l’éducation nationale

Juliette Delfaud, cadre dans l’industrie musicale

Marie-Noelle Engel

Sylvie Juarez

Benjamin Rotenberg, citoyen

Bertrand Rocher, journaliste

Catherine Marry, sociologue, directrice de recherche émérite au CNRS

Christine Petitprez, médecin et secrétaire de l’association Olympes du Nord, la voix des femmes

Laurence Biava, écrivain, cofondatrice d’Égalité Ensemble !

Michèle Lalande, citoyenne, mère et grand-mère, agrégée d’allemand à la retraite, féministe

Nancy Huston, écrivaine

Nathalie de Courcy, fondatrice et présidente d’ACCENT ÉGAL, députée suppléante de Boulogne-Billancourt

Jean-christophe Chatillon, professeur de musique retraité

Anne-Solène Rolland, conservatrice du patrimoine

Zaina Mangui, citoyenne engagée, membre de l’association Femmes démocrates

Lindah Hebri-Elomami, conseillère municipale et chargée de la communication à Cormeilles-en-Parisis Val d’oise

Françoise Peufly, professeure de lettres retraitée

Dominique Méda, professeure d’université

Catherine Barruel Khodja, professeure d’histoire géographie

Sigale Lévy-Gauvin, coordinatrice du Laboratoire de l’égalité

Albane Gaillot, ancienne députée

Céline Divay, psychologue clinicienne

Pascale Munuera médecin généraliste

Jean-Pierre Laurençon, artiste peintre, enseignant en arts plastiques

Frances Ashley, citoyenne théâtre des Carmes André Benedetto Avignon

Claude Ginsbourger, citoyen

Anne Bergheim-Negre, présidente de l’University Women of Europe

Patricia Wilhelm-Chevallier, enseignante

Olivier Fournet, professeur agrégé, membre titulaire de l’académie des Sciences, des Lettres et des Arts de Montauban

Philippe Sahuc Saüc, conteur, poète, ingénieur, chevalier relecteur d’Olympe de Gouges

Marie Thérèse Colin, citoyenne

Michel Giraudet, infirmier de secteur psychiatrique à la retraite

Sylvaine Faugère, citoyenne, sophrologue

Michel Ducom, professeur, Groupe d’éducation nouvelle

Robert d’Artois, nouveau président de l’Académie des sciences, des lettres et des arts de Montauban

Gilles Bogaert, physicien, ARTEMIS/Observatoire de la Côte d’Azur

Michel Forst, rapporteur spécial des Nations Unies sur les défenseurs de l’environnement

Jean-Luc Nespoulous, professeur émérite, laboratoire de neuropsycholinguistique (LNPL), université de Toulouse-Jean-Jaurès, ancien président de l’Académie des sciences, des lettres et des arts de Montauban

Jean-Pierre Amalric, historien, professeur émérite, université de Toulouse Jean Jaurès

Michèle Meier, retraitée de l’éducation nationale et humaniste

Jean Meier, retraité de l’éducation nationale et humaniste
Sandrine Bergès, professeure de philosophie à l’université de Bilkent (Ankara, Turquie), écrivaine féministe, spécialiste d’Olympe de Gouges

Rebecca Amsellem, docteure en économie, fondatrice et rédactrice de la newsletter féministe Les Glorieuses

Jean Bernard Rispe, enseignant retraité

Mercedes Rispe, enseignante retraitée

Kelly Cogswell, écrivaine

Christophe Brotons, professeur du second degré, chargé de mission, chevalier des palmes académiques

Martine Samson-Cordier, avocate

Madeleine Carenco, membre de l’Académie des Sciences, des lettres et des Arts de Montauban, vice-présidente de L’A.M.O.P.A. du Tarn-et-Garonne

Sarah Sauquet, professeure de lettres, créatrice de #UntexteUnjour, autrice des 1000 livres qui donnent envie de lire

Norbert Sabatié, ancien président de l’Académie des Sciences, des lettres et des Arts de Montauban

Martine Degrande, citoyenne

Jean Louis Brignol, magistrat honoraire

Marie Hélène Brignol, ancienne professeure de français

Olivier Bouquet, historien

Alain Visentini, professeur de lettres classiques, chevalier dans l’ordre des Palmes académiques , membre titulaire de l’Académie des Sciences, Lettres et Arts de Montauban ( Tarn-et-Garonne)

Antonia Vaquer, citoyenne engagée et poétesse

Jean Michel Villelonge, citoyen

Françoise Corbel, citoyenne

Janyne Sattler, philosophe

Christian Viatge, citoyen, chevalier de l’ordre national du Mérite

Paul Patton, Chair Professor of Philosophy, Wuhan University, Fellow of the Australian Academy of Humanities, Emeritus Professor of Philosophy, University of New South Wales, docteur de l’université Paris 8 (Vincennes) (1979)

Peter Baumann, Charles and Harriett Cox McDowell Professor of Philosophy, Department of Philosophy, Swarthmore College, États-Unis

Dominique Brechemier, citoyenne, féministe

Cy Jung, écrivaine

Cécile Chambon, professeure d’anglais

Micheline Rice-Maximin, professeure émérite, Swarthmore College, États-Unis, French and Francophone Studies

Isabelle Germain, journaliste, fondatrice des Nouvelles News

Fabienne Brugère, philosophe, professeure des universités, université Paris 8, membre du Laboratoire d’études de genre et de sexualité (UMR 8238)

Claire Adélaïde Montiel, citoyenne

Ghislain Geiger Séchaud, comédien, joue notamment dans Olympe de Gouges porteuse d’espoir

Julien Geiger Séchaud, comédien et auteur

Juliette Stevez, comédienne, joue notamment dans Olympe de Gouges porteuse d’espoir

Agathe Ripoche, citoyenne et féministe

Janine d’Artois, retraitée de la Commission française pour l’UNESCO

Sandrine Weil, professeure de lettres et cinéma, citoyenne féministe

Maryse Gautier Chatillon,  professeur de lettres retraitée 

Virginie Houadec, docteure en sociologie, inspectrice de l’Éducation nationale, autrice de 50 activités pour l’égalité filles-garçons

Jennifer Tamas, agrégée de lettres modernes, docteure en lettres modernes, associate professor à Rutgers University (New Jersey, États-Unis)

Manuel Valencia González del Corral, historien et journaliste, professeur de sciences humaines

Reine Prat, agrégée de lettres, autrice de deux rapports ministériels pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans les arts du spectacle (2006, 2009) et de l’ouvrage Exploser le plafond. Précis de féminisme à l’usage du monde de la culture, 2021

Olivier Anthore, conseiller national du Mouvement démocrate

Marie-Claire Capobianco, ex-membre du comité exécutif de BNP Paribas, administratrice indépendante

Maïa Alonso, romancière

Anne-Marie Chabaud, cheffe de multiples entreprises, retraitée

Jacqueline Bertaïna Perotto, citoyenne, architecte urbaniste à la retraite

Claire Pichon, citoyenne du Tarn-et-Garonne

Alain Brachot, citoyen

Jean-Noël Lafaille, citoyen, responsable associatif, militant politique

Isabelle Lafaille, citoyenne

Marie-Claire Dollé, citoyenne

Isabelle Lafaille, citoyenne

Pierrette Delclos, retraitée

Hélène Elouard, peintresse

Élisabeth Delval, citoyenne

Tatjana Komaroff, citoyenne et équitariste

Yasmine Modestine, artiste, enseignante

Cécile Berly, historienne et écrivaine

Denis Duchemin, humain

Isabelle Pasquet, ancienne professeure de lettres et éditrice, citoyenne, féministe, humaniste

Typhaine D, artiste et formatrice féministe

Eric Quéquet, formateur et féministe

Lilian Halls-French, sociologue, co-présidente d’Initiative Féministe EuroMed IFE-EFI

Valérie Fournier, élue de Levallois-Perret en charge des droits des femmes, membre ONU Femmes et Lions Club

Alain Collin architecte et sculpteur

Michelle Prêtre, citoyenne

Patrice Labat, citoyen

Michèle Loup, militante féministe, ancienne conseillère régionale d’IDF en charge de l’égalité Femmes/Hommes (2004/2010)

Alexa Faucher, autrice, rédactrice et traductrice

Catherine Barra, citoyenne féministe

Christine Verhaeghe, professeure de lettres

Claire Desaint, citoyenne, féministe, humaniste, vice-présidente de Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir et vice présidente de Réussir l’égalité femmes-hommes

Sabine Fayon, professeure de lettres

Colette Guillopé, mathématicienne, membre des associations Femmes et mathématiques et Femmes & Sciences, vice-présidente de la Plateforme européenne des femmes scientifiques (EPWS)

Nicole Fouché, chercheuse CNRS (Céna-Mascipo-EHESS), présidente de REFH
(Réussir l’égalité femmes-hommes), responsable de la Commission « Europe et international » (2018-2020) de la CLEF (Coordination française pour le Lobby européen des femmes), membre de la Collégiale des AIEC (Amies de l’Institut Émilie du Châtelet

Annie di Pasquale Fontan, citoyenne, féministe et humaniste

Patric Jean, auteur réalisateur

Nicole Raffin, militante féministe universaliste et laïque

Laurence Broze, mathématicienne, vice-présidente de l’association Femmes et mathématiques

Louise Brun, psychologue clinicienne

Michel Medioni, citoyen humaniste

Sylvie Labat, conseillère municipale de Lavit-de- Lomagne (Tarn-et-Garonne)

Didier Robert, vice-président de l’association Vivante Ardèche Château de Vogüé, administrateur de l’association Sauvons le petit patrimoine

Antoine Mariotti, journaliste (France 24)

Élisabeth Salvaresi, écrivaine, journaliste indépendante, membre du Mouvement de libération des femmes depuis 1970

Mathilda Segura, Zonta Olympe de Gouges (Montpellier)

Cyril Hazard, astrophysicien, ancien professeur à l’université de Cambridge (Royaume-uni)

Patrick Hazard, fondateur et directeur du London International Documentary Festival, collaborateur du Film Making for Social Change

Claudine Cordani, écojournaliste et activiste

Maëva Bauvais, sociologue du genre, chargée de mission Prévention du sexisme, citoyenne féministe

Esperanza de Julios Costas, doctorante, professeure à l’université de Séville

Marie Noëlle Gerolami, psychologue

Christiane Gardrel, citoyenne retraitée

Gabriela Belaïd, secrétaire générale d’Ensemble contre le sexisme, présidente de CentraleSupélec au féminin, directrice de projet en technologies de l’information

Morgane Massart, conseil et ingénierie pédagogique

Marie Christine Cabrera Limame, citoyenne, infirmière, féministe

Jacqueline Petit, citoyenne

Nassima Reutlinger, artiste

Sandrine Meyfret, dirigeante d’ALOMEY, sociologue conseil, executive coach, conférencière

Krystell Massoulier

Thérèse Rabatel, ancienne professeure d’histoire, ancienne adjointe au maire de Lyon déléguée à l’égalité femmes-hommes (2008/2020)

Hélène Strag, haute-fonctionnaire, autrice

Philippe Tallois, journaliste et citoyen

Laurence Duverger, soignante

Jean-Claude Dupas, président honoraire de l’université Lille 3 Sciences humaines et sociales

Fabienne Thibault Boorsch, artiste-peintre

Florence Chabanois, présidente de l’association féministe La place des grenouilles

Camille Simonet, militante féministe depuis les grandes années 1970 et toujours « en activité » en milieu associatif (Centre d’information sur les droits des femmes, Elles-Aussi) pour une véritable égalité femme/homme !

Annie Taylor, professeure

Catherine Anne, écrivaine et metteuse en scène, autrice de J’ai rêvé la Révolution, pièce de théâtre inspirée par Olympe de Gouges

Caroline Broué, journaliste (France culture) et autrice

Andrew Groom, descendant de la première petite-fille d’Olympe de Gouges, vivant en Australie

Alison Bencke, descendante australienne d’Olympe de Gouges

Marine Francois, directrice, Pôle Art de Vivre, Business France Amérique du Nord

Marie-Thérèse Nicette, citoyenne humaniste

Nathalie Garrera

Julie Gayet, comédienne, productrice, réalisatrice, présidente et cofondatrice du festival Sœurs jumelles, membre du collectif 50/50 et engagée auprès de la Fondations des femmes

Christine Serrano, descendante australienne de la petite-fille d’Olympe de Gouges, Marie Geneviève Hyacinthe (qui cultiva une terre en Tasmanie)

Lila Lokmane, cheffe d’entreprise, vice-présidente du Conseil national de Territoires de progrès

Corinne Merle, autrice, actrice

Neill Bencke, descendant australien d’Olympe de Gouges


%d blogueurs aiment cette page :